Karacena, la Biennale des arts du cirque et du voyage s’installe à Salé

by

Karacena, la Biennale des arts du cirque et du voyage s’installe à Salé
Une expérience à vivre tous les soirs à partir de 18h, jusqu’au 2 septembre.

662A0659

CULTURE – La magie du cirque nous fait découvrir les secrets bien gardés de la ville de Salé. Pour sa 7ème édition, la Biennale des arts du cirque et du voyage s’installe dans des lieux qui ont marqué l’histoire de Salé pour nous offrir un voyage dans le monde merveilleux des artistes. L’événement, qui se poursuit jusqu’au dimanche 2 septembre, s’adresse aussi bien aux petits qu’aux grands enfants. Si la plupart des spectacles sont gratuits et ouverts à tous, certains sont au tarif volontairement accessible de 20 DH.

662A0482

Engagée dans une démarche de production solidaire de spectacle vivant, Karacena tisse un lien entre histoire, mémoire, patrimoine, architecture et création contemporaine à travers un rendez-vous artistique unique au Maroc.

662A0404

Portée par l’École Nationale de Cirque Shems’y à Salé, dirigée par Alain Laëron, et fondée sous l’égide de l’AMESIP (Association Marocaine d’aide aux Enfants en Situation Précaire), présidée par Touraya Bouabid, Karacena défend l’idée de l’exigence artistique accessible au plus grand nombre, des formes les plus intimes aux plus monumentales.

662A0513

“Les artistes s’inspirent de la ville pour en dévoiler le patrimoine et rendre visible pour la population à la fois ces trésors séculaires que cache Salé, mais aussi les trésors vivants que sont les artistes en formation”, souligne Alain Laëron, directeur de l’École Nationale de Cirque Shems’y à Salé au HuffPost Maroc, ajoutant qu’il s’agit de spéciales tous publics.

662A0599

Avec trois espaces de présentation à la Kasbah des gnaouas, deux chapiteaux, un espace extérieur avec des gradins et plusieurs petites scènes, l’événement investit notamment Borj Doumoue, Bab Khmiss (dans la médina), le quai des créateurs à la marina ou encore le centre Shems’y.

5b85bede190000b606502d8c

“Cette année, la thématique est ‘Faire monde’, et s’articule autour du vivre ensemble et du rapport à l’autre. Comment pouvons-nous oublier les frontières, physiques ou psychologiques? Plusieurs spectacles ont été nourris par cette réflexion. C’est la source d’inspiration de ces différents projets”, ajoute le directeur de l’École Nationale de Cirque.

662A0706

Karacena explore ainsi l’imagination en s’inspirant de ce qui existe autour de nous, de l’Histoire, du patrimoine, du présent, de l’air du temps en nous plongeant dans un monde parallèle où tout est possible. Une expérience esthétique, critique, philosophique, citoyenne mais surtout émotionnelle qui échappe au temps. Une expérience surprenante à vivre tous les soirs à partir de 18h, jusqu’au 2 septembre.

662A0413

Partagez: